viernes, 4 de julio de 2014

Ratón de biblioteca: Omerta Dans Les Labos Pharmaceutiques / Dr. Bernard Dalbergue & Anne-Laure Barret




"Hoy es muy difícil encontrar 
una nueva molécula,
desarrollarla, ponerla en el mercado, 
comercializarla, así que todo el mundo 
hace la vista gorda, 
todo el mundo trafica".

Alors que l’actualité a révélé au grand jour des scandales médicamenteux, le docteur Bernard Dalbergue brise la loi du silence.
Cet ancien cadre qui a travaillé pour plusieurs laboratoires pharmaceutiques dévoile une des causes de ces drames : le soutien d’experts médicaux rémunérés peut biaiser la politique de santé. Un secret de famille souvent tu. Le jour où il a refusé de jouer le jeu, la carrière du docteur Dalbergue s’est arrêtée net.
Son témoignage, sincère et percutant, dresse un constat terrible : obnubilée par un marketing débridé, surfant sur les failles du système de sécurité du médicament, l’industrie perd parfois de vue sa mission principale, soigner.




Bernard Dalbergue/Liberation
"Bernard Dalbergue précise que Merck a rémunéré à plusieurs reprises ces leaders d'opinion – comme on les appelle dans le jargon – pour des missions liées au lancement du Victrelis alors que l'agence française du médicament (l'Afssaps à l'époque, l'ANSM aujourd'hui) et son équivalent européen les avaient choisis comme experts pour évaluer ce médicament."(Ver)

La journaliste Anne-Laure Barret étoffe ce récit d’une enquête où elle revisite le scandale oublié du Vioxx et montre comment le vaccin Gardasil a été recommandé à la population contre l’avis de nombreux spécialistes.




Ver 

Publicar un comentario en la entrada